Siham : « La vie s’est arrêtée durant cinq longues secondes »

«C’est ma troisième nuit à dormir dans la rue. Même dans la nuit de mardi à mercredi, juste après l’explosion, je suis revenue de l’hôpital, et je comme je n’avais plus de maison, j’ai pris une chaise en plastique  et je me suis assoupie, assise sur la chaussée. Hier soir, des jeunes m’ont ramené unContinue reading “Siham : « La vie s’est arrêtée durant cinq longues secondes »”